Théos et Logos

Dieu existe-t-il vraiment ?

Voilà un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et de salive : Dieu existe-t-il vraiment ? Face à cette question, le monde semble se repartir en deux groupes. Il y a ceux qui croient que Dieu existe et ceux qui ne croient pas du tout. Les premiers admettent l’existence de Dieu comme un fait avéré et considèrent que ne pas y croire c’est être athée, incrédule, mécréant, infidèle ou Homme sans foi. Les autres par contre nient l’existence de Dieu et soutiennent que la foi en Dieu est réservée aux gens naïfs et simples d’esprit.

Cette divergence de points de vue donne lieu à une opposition si vive et si présente dans notre société qu’elle soulève sans cesse la question de l’existence de Dieu. Cette question est donc d’actualité et nécessite d’être abordée. Ainsi, nous nous proposons de le faire à la lumière de quelques interrogations sous-jacentes notamment: que signifie le mot Dieu ? Que désigne-t-il ? A quoi ou à qui fait-il référence ? Il ne s’agit pas de faire une étude philosophique ou théologique approfondie du mot Dieu. Notre travail portera exclusivement sur le Dieu avec grand « D » dont parle la Bible c’est-à-dire Jéhovah. Est-il un mythe ou une réalité ?

1. Que signifie le mot Dieu ? A quoi ou à qui fait-il référence ?

Dieu est un nom masculin, il est la traduction de plusieurs mots bibliques dont Elohiym (en hébreux) ou Theos (en grec). Le dictionnaire le définit comme étant l’être spirituel, qui sait tout, voit tout, peut tout etc. En effet, dans la Bible, Elohiym désigne le tout puissant, le créateur de toutes choses étant lui-même incréé (Genèse 1 :1). Il n’a ni commencement ni fin. Il existe par lui-même. Et toutes choses existent par lui. Mais en réalité, un tel être peut-il exister ?

Nous pensons que oui, il existe. Alors que j’étais à l’université, un ami m’a amusé en me proposant une définition du mot Dieu. Selon lui, le terme Dieu est un anagramme qui signifie:

D : Divinité ; I : Inconnue ; E : Élevée ; U : Universellement.

Autrement dit, pour lui, Dieu est une « Divinité Inconnue Élevée Universellement ». Nous observons que cette définition met en évidence le fait que Dieu soit une Divinité donc un être spirituelle ; celui-ci est élevé c’est-à-dire qu’on lui voue un culte ; son culte est universel, il n’est pas limité à une région ni à un groupe de personnes. Pour lui au moins, le nom Dieu est une appellation fondée.

2. Dieu dans la conscience universelle et dans toutes les langues

En effet, un nom sert à désigner une réalité, cela suppose que celle-ci soit établie et qu’ensuite nous la nommons en fonction de ses caractéristiques. Certains mots dans ma langue maternelle comme ovoca ou omangou désignent respectivement l’avocat et la mangue. C’est assez étonnant que ces termes se rapprochent du français. Mais en fait pas si étonnant que ça, car, à l’origine, ces fruits n’existaient pas dans notre patrie et n’avaient donc pas de noms dans ma langue maternelle.

C’est plus tard que ces fruits sont arrivés avec leurs noms français via les colonisateurs. La similitude de ces noms dans ma langue et le français s’explique par le fait que mes ancêtres ont créé le nom de ces fruits dans leur langue maternelle par la mauvaise prononciation du nom français de ces fruits. S’ils n’avaient pas vu ces fruits, ceux-ci n’auraient jamais eu de noms dans leur langue maternelle.

Alors comment Dieu n’existerait-il pas alors qu’il a un nom ? En effet, le mot Dieu a un équivalent ou une traduction dans toutes nos langues. Il y a donc cette conscience universelle de l’existence d’un être supérieur, à l’origine de la vie et existant par lui-même.

3. Origine biblique de toutes les cultures

De plus, la Bible affirme en Éphésiens 3:15 que toutes les familles de la terre tirent leurs noms du père (céleste). Elle renchérit en Genèse 11:1 en affirmant qu’à l’origine, la terre avait une seule langue et les mêmes mots. C’est le créateur qui confondit ce langage unique par la création de plusieurs langues.

Il est donc logique que chaque langue, chaque famille ou chaque tribu ait une conscience de l’existence d’un Dieu créateur, car nous avons tous la même origine. Chaque famille, tribu et langue s’est sans doute créée en apportant avec elle des bribes originelles de la révélation divine.

A propos de l'auteur

Eudes Léonel OTIRA

Eudes Léonel OTIRA

Je rêve de voir l'évidence de la connaissance, de l'amour et de la puissance de Dieu établies et démontrées sans contestation aucune.

Laisser un commentaire