Exhortation

Quand la soumission s’avère difficile

Je me souviens qu’il fut un temps où je ne comprenais pas mon Pasteur. Je me posais toutes sortes de questions et parfois j’adoptais des attitudes indignes vis à vis de lui. C’est ainsi qu’un jour, le Seigneur me demanda : « Crois-tu que c’est moi qui t’ai mis sous l’autorité de cet homme ? » je répondis par l’affirmative. Car, j’avais été divinement connecté à ce serviteur de Dieu. Je n’avais donc aucun doute sur le fait que c’est Dieu lui-même qui m’avait mis sous son autorité.

Le Seigneur ajouta: « Penses-tu que je savais déjà tout ce que tu reproches à ton pasteur quand je t’ai mis sous son autorité ? » Je répondis:  » Oui Seigneur, tu le savais, puisque tu sais tout ». Alors le Seigneur me demanda: « Si je savais déjà tout ce que tu reproches à ton pasteur, pourquoi ai-je ,malgré tout, choisi de te mettre sous son autorité ? »

Je compris alors que c’est moi que Dieu voulait changer. Plus tard j’ai compris l’erreur que je faisais et la plupart d’entre nous péchons à ce niveau. Nous ne devons pas respecter un supérieur  parce qu’il est facile à vivre mais parce qu’il est l’autorité que Dieu a établi sur nous. Le contraire serait de la rébellion vis à vis de lui et de Dieu.

Mais, pour réussir cela, il ne faut pas regarder à l’homme (qui est faillible) il faut regarder à Dieu qui a établi l’homme. Il faut faire les choses pour Dieu et se dire que si Dieu m’a mis dans une situation aussi inconfortable c’est pour me changer, me grandir et me murir. Il faut accepter de souffrir l’injustice, l’indignation ou l’humiliation sans amertume ni rancœur en gardant la bonne attitude non parce que la personne en face de nous le mérite mais parce que Dieu nous l’exige.

« Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu… » (1 Pierre 2v19). « (Le Christ) a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes » (Hébreux 5v7).

A propos de l'auteur

Eudes Léonel OTIRA

Eudes Léonel OTIRA

Je rêve de voir l'évidence de la connaissance, de l'amour et de la puissance de Dieu établies et démontrées sans contestation aucune.

Laisser un commentaire