Exhortation

L’aumône est une intercession en votre faveur

Faire du bien aux autres est souvent quelques choses de difficile pour certaines personnes. Parfois, nous avons les moyens et l’occasion d’apporter une aide à un pauvre, une veuve, un veuf, un orphelin ou à qui que soit dans le besoin mais nous ne le faisons pas. Ce qui est intrigant c’est que même les personnes nées de nouveau ne savent plus apporter de l’aide aux personnes démunies qui vivent au tour d’elles et que nous rencontrons chaque jour.
 
Assez souvent, Dieu attire notre attention pour que nous apportions de l’aide à quelqu’un mais nous restons indifférent à cette instruction divine. Aujourd’hui, certaines personnes lorsqu’elles apportent une aide à quelqu’un c’est avec un intérêt qu’un jour cette personne lui renverra l’ascenseur. Mais, permettez-moi de vous dire quelque chose qui va peut-être vous surprendre. Savez-vous que les aumônes (actes de charité) détiennent une puissance insoupçonnée ? Elles ont la capacité d’ouvrir le ciel en votre faveur et vous permettre d’avoir l’exaucement d’un problème qui pourrait vous contrarier.
 
Voyons ensemble ce que dit la Bible dans le livre du prophète Ésaïe 58v7-8: « Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; Si tu vois un homme nu, couvre-le, Et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l`aurore, Et ta guérison germera promptement; Ta justice marchera devant toi, Et la gloire de l`Éternel t`accompagnera ».
 
Retenez que vos aumônes intercèdent en votre faveur. Ne cessez pas d’en faire, car elles touchent le cœur de Dieu et l’amènent à se souvenir de vous. Nous lisons en Actes 10v4: « Les regards fixés sur lui, et saisi d`effroi, il répondit: Qu’est-ce, Seigneur? Et l`ange lui dit: Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s`en est souvenu ».
 
Parfois, nous avons arrêter de faire du biens aux gens à cause de l’ingratitude et du manque de reconnaissance que nous avons récolté par le passé. Or, c’est là notre erreur. Lorsque nous faisons du bien à quelqu’un, c’est Dieu qui est la charge de nous rembourser cette dette. Peu importe si cette personne est reconnaissante ou pas, notre bien fait de Dieu notre débiteur car il est écrit: « Celui qui a pitié du pauvre prête à l’Éternel, Qui lui rendra selon son œuvre » (Proverbes 19v17).

A propos de l'auteur

Glenn Lyston EBONGUI

Glenn Lyston EBONGUI

Jeune évangéliste avec une forte inclinaison prophétique, mon désir est de connaitre Dieu, de le vivre au-delà du superficiel afin de le rendre évident pour les autres. Car, j'ai la certitude que Dieu n'est pas un mythe, ni une légende encore moins une histoire que l'on raconte le soir pour endormir les enfants. Je crois qu'il est réel, vivant et Tout puissant.

Laisser un commentaire