Relation et Famille

Puis-je épouser un non chrétien ?

Toute personne, à un moment de sa vie, rêve de se marier et de fonder une famille ou un foyer où elle vivrait heureuse. Cela exige en effet de trouver le partenaire idéal. Or, pour les chrétiens, il y a une règle d’or en la matière qu’il faut impérativement respecter notamment, comme le disait un homme de Dieu : « un chrétien doit se marier dans le royaume » et cela reste d’actualité. D’ailleurs la Bible le confirme: « elle (ou il) est libre de se marier à qui elle (ou il) veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur » (1 Corinthiens 7:39b, Louis Segond).

J’ai souvent entendu des gens débattre sur cette question. Certains affirment que l’exigence selon laquelle il faudrait se marier dans le Seigneur comporte deux risques. Selon eux, cela réduit considérablement l’échantillon de potentiel conjoint(e) et cela les oblige à choisir nécessairement une personne née de nouveau qui ne correspond peut être pas à leurs critères. Il est vrai que du fait que l’église soit moins vaste que le monde, le panel de choix du conjoint y est restreint.

1. Se marier dans le Seigneur réduit les sources potentiels de conflits

Pourtant, il y a au moins deux avantages pour un enfant de Dieu à se marier avec un vis-à-vis né de nouveau. D’abord, la Bible nous l’exige. Ensuite, cela réduit considérablement les sources potentielles de conflits. En effet, il est écrit: « Deux hommes ( deux personnes) marchent-ils/elles ensemble, Sans en être convenus ? » (Amos 3:3). Imaginez que vous soyez chrétienne et que vous épousiez une personne dont la culture exige que tous les nouveaux nés soient dédiés et consacrés à des divinités démoniaques. Que feriez-vous ?

2. Le mariage est un lieu d’échange spirituel

Le mariage est un lieu de rencontre où chacun des partenaires vient avec son bagage social, moral et spirituel. Les deux premiers peuvent être de moindre importance. En revanche, le troisième doit être pris avec beaucoup de considération car lorsque l’on se marie, on devient non seulement une seule chair mais aussi une seule âme. Il y a un transfert spirituel qui s’effectue d’un partenaire à l’autre.

En effet, il est écrit: « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2:24). Une seule chair ici, fait intervenir la notion de corps. Mais, il est aussi question, au delà du corps, des âmes et des esprits des conjoints qui s’unissent et fusionnent. Alors, sachez le bagage spirituel de celui avec qui vous allez fusionner. Il est préférable pour vous qu’il soit né de nouveau et rempli du Saint-Esprit.

3. Chaque couple a un mandat divin à accomplir

En Genèse, 1:28, nous lisons ceci: « Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez (…) et dominez (…) ». En tant que couple nous avons donc la responsabilité d’incarner une identité divine et d’accomplir un mandat divin. Alors, comment un conjoint qui n’est pas né de nouveau pourrait comprendre l’importance de s’investir pour l’accomplissement du mandat que Dieu a assigné à votre couple ?

4. Cas particulier d’un mariage avant conversion

Il est possible que les deux conjoints se soient mariés alors qu’ils étaient tous les deux inconvertis. Puis, l’un d’entre eux pourrait se convertir avant l’autre. Dans ce cas précis le conjoint né de nouveau est autorisé par la Parole à demeurer en mariage avec le même partenaire même si ce dernier ne s’est pas encore converti. Il faudra désormais travailler à la conversion à l’amener à Christ.

A ce sujet, la Bible dit : « si un frère chrétien est marié avec une femme non-croyante et qu’elle consente à rester avec lui, qu’il ne la quitte pas. 13 De même, si une femme a un mari non-croyant et qu’il consente à rester avec elle, qu’elle ne le quitte pas.

Car du fait de son union avec sa femme, le mari non-croyant est bien un mari légitime et de même, du fait de son union avec son mari chrétien, la femme non-croyante est bien une épouse légitime. Autrement, leurs enfants seraient des enfants naturels, alors qu’en réalité ils sont légitimes.

Mais si le conjoint non-croyant est déterminé à demander le divorce, eh bien, qu’il le fasse ; dans ce cas, le frère ou la soeur n’est pas lié » (1 Corinthiens 7:12-15, Semeur).

Que Dieu vous bénisse richement !!!

A propos de l'auteur

Laure Michelle OTIRA

Laure Michelle OTIRA

Chantre et adoratrice passionnée, mon profond désir est d'être, entre les mains du souverain potier, un instrument par lequel il suscite une race d'adorateurs épris d'amour pour lui et qui rendent manifeste, sur la terre, l'atmosphère qui prévaut au ciel dans la salle du trône.

Laisser un commentaire