Exhortation

A quel point dépendez-vous de Dieu ?

Habituellement, nous aimons l’indépendance, la liberté et le libre arbitre. Nous n’aimons pas l’idée d’être coaché, guidé ou orienté par une tierce personne parce que cela nous donne de nous sentir découvert dans nos points faibles, parce que cela nous donne de paraître pas assez intelligent et manipulable. Notre désir de nous affirmer est si fort que même le fait de dépendre de Dieu pour chaque aspect de nos vies nous semble trop contraignant.
 
La plupart d’entre nous ne comprenons que superficiellement ou pas du tout à quel point nous avons besoin de Dieu ni à quel point nous devons dépendre de lui. Nous marchons quotidiennement dans la présomption en nous fiant à nous mêmes. Or, croyez-moi, le fait de dépendre de Dieu changera votre vie à un point que vous n’imaginez même pas. Dépendre de Dieu c’est dépendre son Esprit en tout et pour tout. Dépendre de Dieu c’est se conformer à sa parole quoiqu’il arrive. Dépendre de Dieu c’est être constamment à l’écoute de son Esprit et suivre ses instructions. le consulter pour chacun de nos choix peut importe notre expérience avérée dans le domaine.
 
Dépendre de Dieu n’est pas un travail de tout repos. Dépendre de Dieu ne consiste pas à s’asseoir oisivement et attendre que le ciel nous guide et nous oriente. Dépendre de Dieu exige toujours un investissement de notre part. Cela exige d’entretenir notre communion avec lui par son Esprit dans la prière, l’écoute ou la méditation de sa parole. Dépendre de Dieu exige de chercher continuellement la face du Seigneur. Cela exige de patienter jusqu’à ce qu’il réponde ou donne son accord.
 
Dépendre de Dieu consiste à ne pas regarder à sa force légendaire, à son talent reconnu, à son intelligence admirée ou à son expérience avérée. Dépendre de Dieu c’est réaliser que ce n’est pas ce que je fais ou entreprends qui me donne du succès, mais c’est Dieu qui se sert de ce que je fais pour me donner du succès. Dépendre de Dieu c’est réaliser que je ne réussis pas parce que je fais des efforts, mais je réussis parce que Dieu bénit mes efforts.
L’apôtre Paul a dit: “J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître” (1 Corinthiens 3:6-7).

A propos de l'auteur

Eudes Léonel OTIRA

Eudes Léonel OTIRA

Je rêve de voir l'évidence de la connaissance, de l'amour et de la puissance de Dieu établies et démontrées sans contestation aucune.

Laisser un commentaire